Porte voix#2SUITE AUX PUBLICATIONS PORTEES DANS LES 2 DERNIERS COMPTE-RENDUS MUNICIPAUX, QUELQUES CORRECTIONS ET PRECISIONS S'IMPOSENT !!!

 

Nous avons pu prendre connaissance des 2 derniers compte-rendus des conseils municpaux de la commune de Vergigny (15/06/2018 et 20/06/2018) et sommes flattés des nombreuses citations sur l'Association ADICVIT : c'est déja la preuve que nos publications et démonstrations continuent d'intéresser au plus haut point les élus de la commune !...

Mais nous ne pouvons laisser la municipalité tenter de discréditer notre action en racontant ce qui l'arrange à notre égard et en se gardant bien d'aborder et de répondre sur le fond des dossiers que nous mettons au grand jour...

 

  • LA DEMARCHE DE L'ASSOCIATION VIS A VIS DE L'ACTION MUNICIPALE :

Il va falloir que vous preniez conscience, M. le Maire, d'un point essentiel de notre démarche : notre association n'a pas pour mission d'encenser ou de glorifier l'action de l'équipe municipale ! Comme le stipulent nos statuts, elle a pour objet principal, l’information, la défense et la promotion des intérêts, matériels et moraux notamment, des contribuables et habitants de la commune de Vergigny et ceux des intercommunalités dont la commune est membre.

Mais dire que nous critiquons systématiquement toutes les décisions de la municipalité est complètement FAUX !! En lisant les compte-rendus des conseils municipaux, les habitants de la commune peuvent facilement se rendre compte qu'une très grande majorité des décisions n'ont appelé aucune remarque ou critique de notre part !...

Nos dossiers et publications ont avant tout concerné des points qui sont étroitement liés à la gestion, la fiscalité et l'évolution de la dépense publique locale et sur lesquels nous avons fait le constat que les orientations et dérives budgétaires vont avoir, à notre sens, des répercussions négatives pour les habitants !

Bien que l'équipe municipale ne soit pas très enclin à supporter la remise en question de ses actions, il va pourtant falloir qu'elle s'y fasse ! L'association continuera de s'exprimer et de publier ses dossiers et analyses sur l'action municipale aussi souvent que les alertes et dérives constatées le mériteront !!!

 

  • IDENTIFICATION A L'AFFAIRE DU SDEY :

Dans le compte-rendu du conseil municipal du 15 juin 2018, M. le Maire dit que l'on "compare la commune de VERGIGNY avec la polémique sur la gestion financière du SDEY dont l'élément déclencheur est un voyage à Las Vegas !… Monsieur le Maire précise qu'il n'a jamais escroqué ou détourné quoi que ce soit à la commune. Maire vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il respecte les administrés des trois villages et ne supporte pas que toute son équipe soit salie par de tels propos."

C'est là aussi tout simplement FAUX : la publication sur notre page Facebook faite à ce sujet n'a pour objet que de saluer l'action d'un élu qui s'est intéressé de près à la gestion d'une collectivité territoriale et à l'emploi de deniers publics ! A aucun moment il n'est fait, dans notre message, d'analogie ou de comparaison à la commune de Vergigny et dire que nous salissons ainsi l'équipe municipale est manipulatoire et mensonger !

M. le Maire, si vous vous êtes senti visé par ce message et le sujet qu'il abordait, cela n'appartient qu'à vous ! Mais dire que l'association ADICVIT a fait cette comparaison est une pure contre-vérité !

 

  • ISSUE DE LA DEMARCHE ENGAGEE AUPRES DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF

Après renseignements pris sur le dossier, il est exact que l'issue de la requête déposée auprès du tribunal administratif n'a pas été favorable pour le requêrant... Nous le regrettons vivement car la transmission des factures aurait nécessairement permis d'avoir toutes les précisions attendues sur ce qui a conduit à une telle dérive financière des travaux de l'assainissement !

Mais que faut-il retenir de l'histoire ?

- En premier lieu, il faut savoir que cette requête déposée auprès du Tribunal Administratif de Dijon a mis fin à presque 2 ans de bataille pour obtenir les documents administratifs demandés et elle a contraint la commune de Vergigny à les transmettre sans délai quand elle a pris connaissance que la Justice avait été saisie de l'affaire !

- Dans le compte-rendu du 20/07/2018, la municipalité écrit : "Tous les documents lui ont été transmis, mis à part le détail des factures des travaux. En effet, la copie des factures lui a été fourni avec les montants globaux, mais le détail a été masqué." Là encore, c'est assurément FAUX ! Ce ne sont pas les copies des factures qui ont été transmises mais seulement les "certificats pour paiement" comme en atteste le document mis en lien : copie certificat paiement. Et comme vous le constaterez, ce type de document est loin de founir le même niveau de détails que les éléments contenus sur une facture !...

- Par cette requête, la munipalité est désormais prévenue : les habitants et citoyens disposent d'un droit d'accès aux documents administratifs détenus par la commune et toute entrave à l'exercice de ce droit peut conduire à ce que la Justice soit saisie !

 

  • PROPOS SUR LA CAPACITE DE LA STEP DE BOUILLY REBOURSEAUX

Pour conclure en apothéose : dans le compte-rendu du conseil municipal du 20 juillet 2018, vous avez écrit M. le Maire que "...Contrairement à ce qui est affirmé par l'association ADICVIT sur son blog, la capacité de la STEP de Bouilly-
Rebourseaux n'est pas à saturation..."

Au risque de vous décevoir M. le Maire, ce n'est pas l'association ADICVIT qui est à l'origine de cette information !!! Là aussi ce que vous écrivez est totalement FAUX ! Nous n'avons fait que reprendre et diffuser plus largement ce que vous aviez vous même déclaré dans un précédent compte-rendu du conseil municipal en date du 11 février 2016 :

"...Monsieur le Maire regrette que ces travaux aient été engagés à la hâte afin de pouvoir les utiliser comme propagande électorale. Le coût définitif sera fort préjudiciable au budget de notre petite commune et les administrés en paieront malheureusement les "pots cassés".

D'autre part, un autre problème risque de se poser rapidement car la station d'épuration a été construite pour une contenance de "600 équivalents habitants". Sachant qu'au final, 228 boîtes seront raccordées à la station d'épuration avec une moyenne de trois habitants par boîte, le nombre total de personnes reliées sera donc de 684, soit un dépassement de la capacité maximale de 14 % !
Le Maire précise que dans ce calcul ne sont pas comptabilisées les éventuelles futures constructions et la totalité des 290 boîtes de branchement posées..."

C'est consternant ! M. le Maire est capable de raconter tout et son contraire ! C'est un peu comme ça l'arrange : quand il s'agit d'accuser l'équipe municipale précédente des problèmes de l'assainissement collectif, il nous raconte que la station est en dépassement de sa capacité maximale... Et quand c'est l'Association ADICVIT qui reprend et diffuse cette information, il est alors capable de nous dire que nous racontons n'importe quoi et d'apporter des éléments qui contredisent complètement ce qu'il écrivait dans le compte-rendu du conseil municipal du 11/02/2016 !!!

Avouez que tout cela n'est pas sérieux ! Comment pouvons nous encore accorder de la crédibilité à ce que vous dites M. le Maire, quand vous écrivez aujourd'hui le contraire de ce que vous indiquiez 24 mois en arrière, tout en profitant au passage d'accuser l'association ADICVIT de propos mensongers !...

 

Nous espérons que ces éléments complémentaires et précis permettront à nos lecteurs d'apprécier à leur juste valeur les déclarations portées à l'encontre de l'Association ADICVIT dans les compte-rendus des conseils municipaux des 15 juin et 20 juillet derniers !

Il n'aura pas échappé aux habitants de Vergigny que la municipalité se contente encore de dénigrer l'action de l'association mais n'apporte toujours aucune réponse étayée ou chiffrée sur les dossiers de fonds et analyses que nous avons jusque là présentés : c'est la meilleure démonstration qui prouve la juste et parfaite exactitude des éléments révélés !