Juges#1

3 PLAINTES POUR PROPOS DIFFAMATOIRES DEPOSEES PAR M. LE MAIRE...

ET PAS UNE SEULE N'A ABOUTIE !!!

 

Lors du conseil municipal du 8 septembre 2017, M. le Maire se fendait d'une déclaration en ouverture de la séance dans laquelle il indiquait aux élus qu'il en était au 3ème dépôt de plainte pour propos diffamatoires...

C'est effectivement le cas : M. le Maire n'a pas hésité un seul instant pour porter plainte à 3 reprises pour diffamation en réponse aux publications qui étaient faites sur des dossiers menés par la municipalité !

Mais quel est le bilan de cette action judiciaire intentée par M. le Maire en réponse aux voix qui s'élèvaient face à lui ?

Et bien, RIEN ! ABSOLUMENT RIEN !: le parquet d'Auxerre n'a donné aucune suite aux 3 plaintes déposées par M. Blanchet. Preuve irréfutable que les plaintes déposées par le Maire de la commune de VERGIGNY sont sans fondements réels et sérieux quant à d'éventuels propos diffamatoires portés à son encontre...

Cela démontre en tout cas une conception bien particulière de la démocratie et une capacité très limitée à écouter et entendre les déssacords qui s'expriment parmi les habitants !

L'association ADICVIT continuera d'exprimer librement, dans le respect de la Loi, ses analyses sur le fonctionnement de la municipalité et les décisions prises à l'égard des habitants de la commune. Elle invite M. le Maire a bien relire et considérer la déclaration des Droits de l'Homme affichée dans la salle du conseil de Vergigny et qui précise à l'article 11 :

  • "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi."

M. le Maire, nous espérons que les élus et les habitants de la commune pourront prendre connaissance en toute transparence, lors du prochain conseil municipal, des suites de ces plaintes pour propos diffamatoires...!